samedi 29 juin 2013

"L'université des monstres" de Dan Scanlon









Oui vive les traductions ... En VO ça donne "Monster university" et en France "Monstres Academy"




1h44
Vu le 26 juin 2013


Pourquoi avoir vu ce film ?
J'avais le choix entre celui-ci et l'homme de fer... J'ai voulu voir celui-ci en premier (car je pense bien que "L'homme de fer" sera encore proposé comme film maman-bébé la semaine prochaine) car je voulais pré-visualiser le film et estimer si nous irions avec pitchounette ce week-end.

Synopsis :
Même quand il n’était qu’un tout petit monstre, Bob Razowski rêvait déjà de devenir une Terreur. Aujourd’hui, il est enfin en première année à la prestigieuse université Monstres Academy, où sont formées les meilleures Terreurs. Son plan de carrière bien préparé est pourtant menacé par sa rencontre avec James P. Sullivan, dit Sulli, un vrai crack qui a un don naturel pour Terrifier. Aveuglés par leur désir de se prouver l’un à l’autre qu’ils sont imbattables, tous deux finissent par se faire renvoyer de l’université. Pire encore : ils se rendent compte que s’ils veulent que les choses aient une chance de rentrer dans l’ordre, ils vont devoir travailler ensemble, et avec un petit groupe de monstres bizarres et mal assortis…

Ce que j'en ai pensé :
J'avais beaucoup (trop) d'attentes avec ce film. 

En fait, je ne pense pas que pitchounette aimerait ce film. Ce qu'elle adore dans Monster.Inc c'est le personnage Boo. Dès qu'elle apparaissait, Alissa se mettait toujours à rire. Nous avons vu ce film en boucle et c'est immanquable : dès que Boo ouvre la bouche, ma fille se tord de rire. Là, dans ce deuxième film, pitchounette ne devrait pas y trouver son compte. 

Pour ma part, j'ai trouvé le début très long (sauf le tout tout début où l'on voit Wazoski jeune élève puis entrant en université). J'ai eu du mal à accrocher jusqu'au milieu du film. Ensuite, j'ai commencé à trouver le film relativement sympathique. En fait, j'ai aimé lors des épreuves que Sullivan, Wazowski et leur équipe doivent faire pour gagner le trophée de la meilleure terreur monstrueuse.

Si au départ les valeurs traitées dans ce film sont sympathiques (un peu "cliché" mais sympathiques) : la combativité, la poursuite d'un rêve, le travail acharné, la persévérance, le courage, l'amitié, l’honnêteté et le travail d'équipe, la conclusion semble un peu brutale : on n'arrive pas toujours à faire ce que l'on veut dans la vie... Alors oui, il est exact, que Razowski avec sa bonne bouille ne sera jamais le plus monstrueux des monstres, ça casse un peu le rêve des enfants pour qui s'adresse ce film, non ? (Ok, j'avoue, cher toi, je suis trop fleur bleue au pays des Bisounours/Câlinours (en fonction de là où tu vis cher toi (tu as vu comment je m'adapte linguistiquement parlant?))))

Et puis bon, les adultes Nord-Américains vont aimer pour toutes les références des gros campus américains avec les groupes d'étudiants, les pom-pom girls, l'intégration, les clubs, le système de cours ... là où je pense un européen ou un enfant va, fatalement, moins adhérer à la référence.

Ahh et au début du film, il y a un petit court-métrage qui m'a fait penser à "Paperman". Ça s'appelle le "parapluie bleu". C'est légèrement moins bon que "paperman" mais j'ai trouvé la séquence très adorable quand même.

Anecdote : Vacances obligent, la salle était comble de petits monstres et c'était très rigolo de rugir pour imiter des monstres :)

Verdict :
Oui j'ai souris plusieurs fois mais je m'attendais vraiment à hurler de rire (oui, je sais, elle est facile celle là...). Donc, globalement, j'ai été déçue.
Nous verrons si nous le louons un jour en DVD pour voir si pitchounette y comprend quelque chose ... ou pas...

Bonus :

4 commentaires:

  1. Ah... bien dommage que ce ne soit pas à la hauteur du premier "Monsters". Je trouve que les dessins animés américains deviennent de plus en plus cyniques et remplis de "inside" et donc faits pour les parents et non les enfants qui sont "supposés" être le public cible :(

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, les adultes y trouvent plus de plaisirs que les enfants, je pense. Dommage quelque part.

      Supprimer
  2. Mais je suis curieuse pour le court-métrage pré-film, ceux de Pixar sont souvent excellents et se trouvent toujours finalistes aux Oscars! ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Encore un chouette court-métrage :)

      Supprimer