mercredi 26 juin 2013

BD du mercredi "Pyongyang" de Guy Delisle





Pourquoi avoir lu ce livre ?
L'année dernière avec le buzz des Chroniques de Jérusalem, je voulais les lire mais j'étais loin dans la liste d'attente à la biblio et j'ai finalement été appelée à chercher le livre en réservation pendant mes vacances au Portugal (Bravo !) et donc, frustrée, je me suis dit que j'allais essayer de découvrir ses chroniques dans l'ordre. 
Après "Shenzhen", donc, "Pyongyang" !






Ce que j'en ai pensé :
Agréable surprise de ne pas sentir l'effet un peu décousu que j'avais ressenti dans "Shenzhen". Même si quelques planches m'ont semblé un peu parachutées et sans grande valeur ajoutée, j'ai préféré le séquencement de cet album. On suit Guy Delisle de son arrivée à Pyongyang à sa sortie du territoire. Le tout est un ensemble de situations qui ont fait par de son quotidien lors de ce séjour de travail, de deux mois, dans ce curieux et fermé pays qu'est la Corée du Nord. 

J'ai particulièrement "aimé" ses réflexions sur le système d'aliénation mis en place. Son observation de la société est mordante et les questions qui sont posées aux personnes locales reçoivent des réponses pour le moins déroutantes.

Il est toujours difficile de concevoir un tel régime sans y avoir été confronté et on a l'impression d'être dans un autre monde/une autre époque et pourtant ce que nous raconte Guy Delisle date de moins de 15 ans. Guy Delisle arrive très bien à nous faire sentir ce malaise que l'on peut avoir en tant qu'occidental dans un pays comme la Corée du Nord. L'incompréhension est omniprésente tout le temps.

Les dessins, tout comme ils l'étaient dans "Shenzhen" sont simples et épurés mais le trait est agréable. Le crayonné m'a plu. Les décors semblent bien représentés et fidèles à l'image de cette capitale.

Cette fois, je n'ai pas eu le plaisir de comparer avec ma propre expérience mais c'est comme si on y était.

J'ai trouvé sympa le pseudo-jeu qui consiste à trouver, au fur et à mesure, les ennemis du régime.

J'ai apprécié les 2 pages de son collègue (Fabrice Fouquet) qui raconte une de ses propres anecdotes à Pyongyang.

Pour l'anecdote : en plein milieu du livre, j'ai trouvé une page de journal (devant daté d'à peine quelques semaines) sur laquelle un article "L'horreur des camps nord-coréens dénoncée par deux survivants" dénonce les séquelles des camps par deux prisonniers qui en sont sortis "indemnes" physiquement  parce que moralement c'est déjà moins vrai ... Un précédent lecteur l'a laissé là. Un oubli ou un acte volontaire ?


Verdict :
Un épisode autobiographique de Guy Delisle qui nous permet de "visiter" la Corée du Nord tant graphiquement que politiquement.
Très intéressant. je le recommande !
J'ai lu que cette BD va être adaptée au cinéma. Je suis curieuse de voir ce que cela pourrait donner.

La semaine prochaine, je te parle, cher toi, des "Chroniques birmanes"...

Note : 7.5/10

Bonus 1 : 






Bonus 2 : Les autres BDs du mercredi chez Mango





18 commentaires:

  1. J'aime les publications de L'Association ! Alors pourquoi pas !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Un témoignage intéressant... je te le recommande si tu tombes dessus :)

      Supprimer
  2. Il est dispo à la médiathèque, je vais essayer de le récupérer avant les vacances ;)

    RépondreSupprimer
  3. J'ai beaucoup aimé : Guy Delisle nous montre ce qu'il a vu, sans apporter de jugement. J'ai apprécié d'apercevoir ce pays où je n'irai sans doute jamais.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, son témoignage n'est pas emprunt de jugement mais de constats et c'est effectivement intéressant de voyager avec lui là où nous n'irons jamais ...

      Supprimer
  4. Cela doit être très intéressant. J'ai bien hate de lire ton avis sur Chroniques birmanes aussi :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, c'est intéressant d'avoir le témoignage d'une personne qui a eu un tout petit peu le temps d'analyser les us et coutumes d'un pays aussi particulier dans son contexte.

      Supprimer
  5. Je n'ai lu que les Chroniques birmanes, très sympa d'ailleurs !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je l'ai commencé et aime bien aussi.

      Supprimer
  6. J'avais commencé celui sur la Birmanie que je n'ai même pas pu terminer. J'avais l'impression qu'il ne parlait pas du pays mais de son expérience de jeune père.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Dans Shenzhen et Pyongyang y'a un mélange de sa vie avec son travail (studio d'animation) et de vie quotidienne du pays. C'est vrai que pour le moment, dans les chroniques Birmanes, on parle beaucoup de lui en tant que nouveau père et juste dans un contexte particulier puisqu'il est en Birmanie...

      Supprimer
  7. j'adore ses chroniques, super intéressantes!

    RépondreSupprimer
  8. J'envie de lire toutes les chroniques de Delisle, pour ma part...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pareil... et j'avance bien dans ce sens :)

      Supprimer
  9. j'ai été obligée de le lire, une copine blogueuse me l'a mis dans les mains ! Aucun regret, j'ai adoré et lu toutes les autres chroniques de l'auteur depuis !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pour le moment, c'est l'album que je préfère des 3 que j'ai lu.
      être obligée de le lire, ça va y'a pire ;)

      Supprimer