samedi 13 septembre 2014

Film : "The Best offer"


De Giuseppe Tornatore 


Pourquoi avoir vu ce film ? 
Encore une fois, c'est Monsieur Kikine qui me l'a suggéré après l'avoir vu précédemment. 

Synopsis : 
Virgil Oldman est un commissaire priseur de renom. Véritable institution dans le milieu de l'art et misogyne assumé, il n'a de relation intime qu'avec la collection de tableaux qu'il a su constituer secrètement au cours des années. Personne ne le connaît vraiment, même pas son vieil ami marchand d'art Billy. Lorsqu'une cliente lui demande une expertise mais n'accepte de lui parler qu'au téléphone, Virgil est piqué de curiosité et ne peut se résoudre à laisser tomber l'affaire. Quand il la voit pour la première fois il tombe violemment sous son charme 

Ce que j'en ai pensé : 
Encore une fois, j'ai vu un film sans ne rien savoir de l'histoire. Je me suis donc laissée mener en bateau dans une relation entre un commissaire priseur réputé et une mystérieuse femme qui veut faire estimer les biens de ses parents qui viennent de décéder. 

J'ai aimé l'ambiance feutrée du film. Une certaine notion de lenteur ponctuée par quelques éclats m'a séduite. Plusieurs scènes sans aucun dialogue, une impression d'appréciation des scènes artistiques. On voit souvent Virgil contempler des oeuvres et rester coit et c'est juste parfait. 

Geoffrey Rush qui incarne le personnage est un excellent acteur et tout au long du film, il transmet de façon admirable toute une gamme d'émotions. L'évolution de la relation entre Virgil et la jeune femme est truculente. J'ai aimé dans une certaine mesure l'inconstance de la jeune femme et le fait qu'elle soit si lunatique m'a vraiment plu au début. Par contre, à force, j'ai trouvé que parfois son comportement était trop extrême. 

J'ai aimé aussi la relation qu'entretient Virgil avec un jeune homme qui répare toute sorte de mécanismes tels de vieilles horloges et curieux automates et celle qu'il a avec son vieil ami peintre qui l'aide à obtenir des tableaux qu'il souhaite avoir lui-même lors des enchères qu'il anime.

J'ai été très surprise par la fin (mais tu le sais, cher toi, je suis un super public et on me fait gober n'importe quoi, donc, je n'a rien vu venir).

Verdict :
Un petit film charmant qui tourne autour de l'art, de la séduction, des relations compliquées avec certaines personnes, les phobies, la solitude et la psychologie.
Je te le recommande cher toi tant et aussi longtemps que les films sans action ni grands moyens  puissent t'intéresser...

Note : 8.5/10

2 commentaires:

  1. Bon retour dans la blogosphère! ;)

    Je n'avais pas entendu parler du film (oui, je sais... étonnant! hihi) et ta critique me donne le goût, d'autant plus que Geoffrey Rush est toujours une valeur sûre en terme de prestation. Même dans les films moins bons, sa prestation vaut quand même le détour! Merci de la suggestion! :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mon petit doigt me dit que tu vas bien aimer !

      Supprimer