mardi 5 novembre 2013

"La liste de mes envies" de Grégoire Delacourt




Pourquoi avoir lu ce livre ?
Ma soeur est venue en vacances à la maison en septembre et a apporté ce livre qu'elle avait dévoré en une soirée. Elle savait que je le lirai aussi vite...

Ce que j'en ai pensé :
Bon, ma soeur avait oublié que j'ai un petit pou à m'occuper et donc que je ne pourrai pas engloutir ce livre en une soirée mais c'est vrai que je l'ai lu très vite...
Une fois commencé, on a du mal à lâcher le livre car on a l'impression de Jo se confie à nous et qu'elle a besoin de quelqu'un qui l'écoute. On se sent un peu mal de la laisser ne plan avec ses problèmes et réflexions philosophiques...

Joséphine a une vie peu enviable, un mari qui ne la regarde plus, des enfants qui sont partis de la maison et qui l'ignorent un peu, un boulot dans une qui l'a déjà passionné mais qui n'est plus qu'alimentaire (et encore ...). Sa seule bulle : son blog de couture qui est un vrai petit succès auprès de celles qui aiment les aiguilles.
Et en jouant, pour la première fois, à l'Euromillions, elle gagne ! Se joue, alors, sous nos yeux, une histoire sur le thème "Est-ce que l'argent fait le bonheur?".
Parce que je suis qui je suis, je ne dévoilerai rien de plus.

J'ai aimé le style d'écriture, en mode confidence de Jocelyne. C'est toujours fascinant  intéressant de voir des hommes se mettre dans la peau des femmes et de parler en leur nom.

J'ai aimé les listes que Jocelyne se fait. Elle m'a rappelé qu'il y a quelques petites choses de sa liste qui ne feraient pas de tord chez moi... ah satanée société de consommation !

J'ai aimé son attachement à son blog et les relations virtuelles ou concrètes qui en découlent.

J'ai aimé aussi l'histoire de son père même si j'ai trouvé les chapitres le concernant très redondants.

Par contre, je n'ai pas du tout aimé le caractère mou et défaitiste de Jocelyne. Il y a, selon moi, une limite à l'apathie et la victimisation ...

Je n'ai pas aimé non plus l'attitude très caricaturale de son mari, Jocelyn, et de ses enfants .

Je ne m'attendais pas forcément à ce genre de fin et elle colle très bien à l'histoire mais je l'aurai aimé plus originale.

Verdict :
Un livre qui se "consomme" très vite et qui n'est pas désagréable à lire mais qui ne fera pas partie des tops 10 de cette année.

Note : 7/10

16 commentaires:

  1. Je l'ai lu il y a quelques temps et il fera l'objet d'un billet chez moi bientôt aussi. Je partage ton opinion sur le côté trop caricatural. Je trouve aussi qu'on a abordé le sujet qu'en surface. Ce n'est pas mauvais mais ça manque de profondeur.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je vais attendre ton avis mais selon ton commentaire, on a eu le même ressenti.

      Supprimer
  2. Il ne me fait décidément pas plus envie que cela.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Cela reste une lecture rapide et légère qui m'a distraite pendant un bref moment, c'est ce que j'en retiendrai. Ensuite¸ je sais que ça va vite être oublié.

      Supprimer
  3. Pas pour moi... pas en ce moment en té'cas
    le Papou

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Peut-être plus tard alors .. ou pas ;)

      Supprimer
  4. Je l'ai écouté en version audio et j'ai apprécié.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai apprécié ma lecture sur le moment aussi. Ça ne me laissera pas un souvenir impérissable, par contre.

      Supprimer
  5. Pour ma part, je l'ai laissé tomber très vite tellement je trouvais ces réflexions peu originales, comme une suite de clichés qui ont fini par me lasser et je partage ton sentiment quant au côté geignard de Jocelyne mais peut-être que la fin m'aurait plu davantage alors si j'avais réussi à finir ce livre.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu as raison : Jocelyne a un côté geignard très désespérant et elle semble pas mal passive et molle. Elle m'a exaspérée souvent et heureusement, la fin la fait monter un tout petit peu dans mon estime mais bon, ne regrette rien... ce n'est pas un indispensable.
      J'ai passé un bon moment de lecture mais ça s'arrête là

      Supprimer
  6. J'ai trouvé ce roman bourré de clichés... S'il n'avait pas été si court, je pense que j'aurais abandonné...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, heureusement que c'était court. Plu long, je pense que j'aurai fini par m'ennuyer.

      Supprimer
  7. Ah, moi j'avais adoré à 100 %. Très intéressant de voir que la liste des envies est tout d'abord une liste de besoins.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui et de voir aussi que cette liste doit toutes nous rejoindre.

      Supprimer
  8. J'étais un peu déçue par ce livre : il se dévore mais il ne laisse pas grand chose finalement.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Effectivement : 2 mois après ma lecture, il ne me reste qu'une vague réminiscence ...

      Supprimer