mercredi 2 octobre 2013

BD du mercredi : "Elmer" de Gerry Alanguilan

Attention (contre toute attente)  : Coup de coeur



Pourquoi avoir lu ce livre ?
Bon, je n'étais pas sûre de vouloir lire cette BD car la couverture ne m'attirait pas du tout ! Je ne suis pas fan de poulet (sauf dans mon assiette... car je déteste les entendre glousser dans une basse-cour). En plus, cette image me rend mal à l'aise. Le regard globuleux et triste a un je-ne-sais-quoi de terrifiant. Et en arrière plan, on semble assister à un procès bien morbide...
Mais bon, comme je suis faible, je me suis laissée tentée par l'excellente chronique de Yaneck  !





Ce que j'en ai pensé :

Première bonne surprise :  Gerry Alanguilan commence avec un petit message qui nous détaille son parcours d'illustrateur. Tout de suite, il m'a plu cet homme ! J'avais envie d'apprécier son travail. J'ai espéré fort que cela soit dans mes cordes.

Et puis, dès les premières pages, j'ai trouvé le dessin simple, sobre mais efficace. Et ... à la 3ème page, j'ai ri ! J'ai donc été emballée par l'entrée en en matière. Voici un récit qui aura le mérite d'être original.

Ensuite, on comprend que le poulet, dans cette histoire, n'est pas juste une animalisation de l'humain comme je pouvais me l'imaginer (et comme cela peut être le cas dans des séries comme Blacksad ou des histoires comme Abélard (juste pour parler d'une critique récente)). Ici, on assiste à une sorte d'anticipation : que se passerait-il si les poulets deviendraient dotés d'une conscience, de la parole et de la réflexion ?

En fait, l'histoire des poulets qui va nous être racontée est aussi celle de tout peuple un tant soit peu stigmatisé à travers l'Histoire (ancienne ou contemporaine) (les juifs, les Roms, les noirs ...). Il y a ces poulets qui ne souhaitent que se fondre dans la masse et ne pas faire de vagues, devenir complètement transparents et les autres, ceux qui aiment les remous et veulent exister en ayant soif de vengeance.

Et puis, on a les personnages secondaires de cette histoires qui sont soit des ennemis soit des amis des poulets (comme pouvaient l'être les résistants de la seconde guerre mondiale par exemple).

Bref, tout ceci ressemble vraiment à un monde que nous connaissons bien ! Non?

Par ailleurs, on trouve dans cet album des thèmes forts comme ceux de la famille, la solidarité raciale, la persévérance, le melting-pot délicat et nouveau, les génocides, et l'espoir utopique que l'on puisse vivre un jour tous en paix et harmonie (et la marmotte met du chocolat dans du papier alu ...)

En résumé, un livre qui m'a vraiment plu car intelligent.

Verdict :

Coup de coeur ! Une histoire bien tournée, intelligente, qui fait réfléchir et qui a réussi à me faire "aimer" le poulet de la couverture ;)

Note : 10/10  (Comme Yaneck, je considère que cette histoire devrait figurer dans le top 50 !!!)

Bonus 1 :



Bonus 2 :  Les autres BDs du mercredi chez Mango



20 commentaires:

  1. Un album découvert grâce à Mo' que j'avais adoré ! Totalement inclassable comme j'aime.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Une vraie découverte ! Un vrai coup de coeur :)

      Supprimer
  2. Tu vois les poulets dans ton assiette d'un oeil différent, maintenant ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai une mémoire de poisson rouge alors pas longtemps après, je dévorais sans vergogne un poulet :)

      Supprimer
  3. Moi tes coups de coeur je les prends !

    RépondreSupprimer
  4. J'avais eu envie de découvrir cet album au moment de sa sortie et puis le temps a passé... Merci pour la piqure de rappel !!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu ne devrais pas être déçue. C'est rudement bien mené comme histoire.

      Supprimer
  5. Même si le dessin ne m'attire pas vraiment, vu que c'est un coup de coeur, je vais quand même tenter

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne croyais pas non plus pouvoir adhérer au dessin ... et pourtant ...
      Essaye :)

      Supprimer
  6. Quelle claque cet album !! qu'est-ce que j'avais aimé et qu'est-ce que j'avais eu du mal, après-l'avoir lu un dimanche matin, à manger mon poulet roti le midi même ^^
    Plus sérieusement, outre le fait que le hasard m'a joué un drôle de tour, c'est un superbe album. Je l'ai offert plusieurs fois et c'est difficile de trouver un lecteur qui ne l'ai pas apprécié

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Héhé, alors que moi, j'ai bouffé mon poulet quelque temps après sans aucun scrupule ;)

      Oui, magnifique album. bien traité. Intelligent et qui fait réfléchir : tout pour me plaire.

      Supprimer
  7. Eh bien ça donne envie! De le lire pas de manger du poulet;)... Je retiens la reference!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pour le coup, non ça ne donne pas envie de manger de poulet mais l'histoire vaut le coup !
      Tente dès que tu pourras :)

      Supprimer
  8. C'est vrai qu'on peut partir avec des a-priori, vu le sujet...Moi non plus les poulets ce n'est pas mon fort ! Mais cet album contient tellement de valeurs universelles, que ça aurait été vraiment dommage de passer à côté, même 3 ans après sa sortie ! ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, c'est une histoire somme toute très universelle et effroyable qu'elle ne peut que nous toucher malgré la présence de poulets !

      Supprimer
  9. J'avais également adoré cette BD ! Un véritable coup de coeur !

    RépondreSupprimer
  10. Je n'ai pas du tout adhéré à cette BD, je suis passé totalement à côté. Les dessins m'ont agressée !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je peux comprendre. C'est assez particulier comme dessin et j'avais peur moi aussi mais je me suis laissée emporter par le sujet tragique de l'histoire.

      Supprimer