jeudi 23 mai 2013

"Et Nietzsche a pleuré" d'Irvin Zalom


Editions : Le Livre de Poche / Mars 2010
Date de publication originale : 1991
505 pages

Pourquoi avoir lu ce livre ?
Parce que mon amie Yo me l'a offert pour mon anniversaire, l'année dernière.

Pour ceux qui, contrairement à moi, aiment lire la quatrième de couverture :


Venise, 1882. La belle et impétueuse Lou Salomé somme le Dr Breuer de rencontrer Friedrich Nietzsche. Encore inconnu du grand public, le philosophe traverse une crise profonde due à ses relations orageuses avec Lou Salomé et à l’échec de leur ménage à trois avec Paul Rée. Friedrich Nietzsche ou le désespoir d’un philosophe. Le Dr Breuer, l’un des fondateurs de la psychanalyse. Un pacte secret, orchestré par Lou Salomé, sous le regard du jeune Sigmund Freud. Tout est là pour une magistrale partie d’échecs entre un patient extraordinaire et son talentueux médecin. Mais qui est le maître ? Qui est l’élève ? Qui soigne qui ? Et c’est à une nouvelle naissance de la psychanalyse, intense, drôle et machiavélique, que nous convie Irvin Yalom.

Ce que j'en ai pensé :
Irvin Yalon est un psychiatre et ce livre est une belle façon de réinventer l'histoire du début de la psychanalyse en mettant en scène Nietzsche, Freud et Breuer. 

Le roman part très bien. On s'intéresse à ce que la jeune Lou veut faire : aider son ami, le dépressif Nietzsche en allant demander au docteur Breuer de l'avoir comme patient. Ensuite, on a envie de savoir comment le docteur va s'y prendre pour réussir à convaincre ce jeune philosophe de lui faire confiance et de s'ouvrir à lui et enfin, on prend plaisir à voir comment  les rôles s'inversent et de voir que c'est le docteur Breuer qui aura le droit à  une psychanalyse poussée.

J'ai aimé le livre et les échanges entre Nietzsche et Breuer jusqu'au 2/3 du livre et ensuite, j'ai eu l'impression de longueurs.

Je me suis attachée aux personnages et à leurs histoires et leurs problèmes respectifs. J'ai aimé comment aussi bien Nietzsche et Breuer travaillent pour aider l'autre. J'ai aimé leur pseudo-rapports en fin d'entretiens qui donnent leur propre point de vue sur la rencontre qui vient d'avoir lieu.

J'ai aimé le personnage de la pimpante Lou et je regrette qu'elle ne soit pas plus présente. Elle apporte de la fraîcheur dans ce monde de déprimés :)

Verdict :
Une lecture intéressante et agréable à lire même si la fin était un peu longue à venir.
J'ai vu qu'un film était sorti en 2007. J'hésite à le voir. L'as-tu vu cher toi ? Si oui, me le recommandes-tu ?

Note : 7.5/10

20 commentaires:

  1. Il est dans ma PAL et je parle justement aujourd'hui d'un autre de ses livres. Je n'ai pas entendu parler d'un film.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ohhh c'est drôle, on est synchrone pour ce qui est de l'auteur aujourd'hui. C'est le premier livre que je lisais de lui et je vais poursuivre !

      Supprimer
  2. Je n'aime pas les psys :-)
    Le Papou

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne les connais pas moi... mais ma meilleure amie est psychologue (et tu la connais et elle m'a offert ce livre (trop facile mes devinettes)) et elle est super gentille :)
      Alors, tu vois, les psy(chologues) sont nos meilleurs amis. pour les psy(chiatres), je ne sais pas. Je n'en connais aucun et je m'en méfie aussi comme de la peste ! :)

      Supprimer
  3. Une lecture qui me tente bien rien que pour le personnage de Lou ! ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Dommage que Lou soit si absente et si énigmatique et qu'on ne la revoit pas à la fin...
      Mais sinon c'est une chouette lecture :)

      Supprimer
  4. Nietzsche, j'ai du mal. Je crois que ce roman n'est clairement pas pour moi...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Heureusement, à part le caractère dépressif de Nietzsche, on ne parle pas trop de son oeuvre (j'ai commencé juste un de ses livres et j'ai abandonné rapidement). mais je comprends très aisément que tu puisses avoir des réticences .

      Supprimer
  5. J'aime bien l'idée de la séance de psy inversée, rien que pour ça je vais noter ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Note, note, il vaut le coup, je pense

      Supprimer
  6. je l'ai noté il y a des années... puis je ne l'ai jamais lu. Habituel, non!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si ce n'avait pas été mon amie, il serait encore sur une vieille liste pour moi aussi :)

      Supprimer
  7. Un auteur qui me fait envie tellement on en parle en bien mais je ne sais pas trop lequel choisir.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pour une première lecture, je suis ravie d'avoir commencé par celui-là et je pense que je lirai "Mensonges sur le Divan" pour continuer car on m'en a dit du bien aussi.

      Supprimer
  8. Je n'ai pas vu le film, par contre, le livre me fait de l'oeil depuis un moment !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je te recommande ce livre qui s'avère intéressant et sympathique.

      Supprimer
  9. Rebonjour Kikine, j'avais écrit tout le bien que je pensais de ce roman http://dasola.canalblog.com/archives/2012/10/21/25381927.html le 21/10/12. En revanche, j'ignorais qu'il existât un film. Sinon, du même écrivain, je conseille Le problème Spinoza : remarquabel. Bonne après-midi.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je viens de lire ton billet et je vois que nous sommes du même avis ! Je note avec intérêt "Le problème Spinoza" car je suis certaine que je vais bien aimer aussi. Merci !

      Supprimer