mercredi 5 décembre 2012

BD du mercredi : "Jérôme Moucherot. 1, Les dents du recoin" de Boucq.

Éditions : Casterman, 2003
Date de parution originale : 1994
80 pages

Pourquoi avoir lu ce livre?
Je ne sais plus sur quel site j'avais lu que cet album était un incontournable de la BD et qu'il était excellent et qu'il fallait absolument le lire. Je me suis dis qu'il fallait, fatalement, que je le lise et je me suis empressée de le réserver à la bibliothèque.





Pour ceux qui, contrairement à moi, aiment lire la quatrième de couverture :



Ce que j'en ai pensé :
C'est spécial, vraiment spécial. C'est complètement farfelu et déjanté. L'univers de Jérôme Moucherot est particulier. Alors qu'il rentre du travail, ce "tigre du Bengale"  (surnom que lui donne sa femme) et accoutré d'un manteau en fourrure de léopard, avec un stylo dans le nez, il parcourt littéralement une jungle urbaine puis s'arrête dans un bar branché peuplé de toute sorte d'animaux/humains et va essayer de capturer des schtroumphs bizarres. Une fois arrivé à la maison, il retrouve sa femme et ses trois enfants : Riri, Fifi et Loulou (mais bien sûr). Alors qu'ils sont en train de souper, un requin sort de leur mur de salle à manger et capture un des enfants (tout à fait ..). Jérôme Moucherot, aidé des inventions de Léonard De Vinci (évidemment) va essayer de récupérer son fils des entrailles du requin en traversant le mur de sa salle à manger (facile !).
Tu l'auras compris, cher toi, cette histoire est complètement loufoque et les rebondissements sont nombreux. Les dessins (comme en témoignera l'exemple ci-dessous) sont denses, plein de détails. Les couleurs de fond sont claires et tranchent souvent un peu avec la couleurs des personnages principaux.

Verdict :
Je suis contente d'avoir essayé cette lecture pour découvrir un univers bédéesque que je ne connaissais pas mais cette expérience m'a suffit. Je n'adhère pas vraiment à ce genre de récits trop absurde. Si les images m'ont plu, j'ai eu quand même du mal avec l'abondance de situations improbables de cette histoire.


Note : 5.5/10

Bonus 1 :



Bonus 2 : les autres BDs du mercredi chez Mango 

Edit ( 12/12/12 à 14:05) : Cet album est un classique (merci Yaneck pour le rappel) et donc,il fait partie du challenge 


8 commentaires:

  1. Arghhhh, j'adore Jérôme Moucherot, et pas seulement parce qu'on porte le même prénom. C'est vraiment spécial, déjanté, farfelue ou tout ce qu'on veut mais je trouve cet univers d'une folle inventivité. Par contre je comprends que l'on puisse y être totalement hermétique.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hmmm, je suis complètement passée à côté moi, dis donc !

      Supprimer
  2. Tiens, je ne connaissais pas... Ca a l'air bien barré effectivement ! Pas sûre d'y adhérer mais pourquoi pas à l'occasion...!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. A essayer ... les goûts et le couleurs :)

      Supprimer
  3. Tu ne le proposes pas dans le challenge classic'bd?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ahhh mais figures toi que je n'y avais même pas pensé. J'ai écrit ce billet avant de m'inscrire au challenge et ensuite j'ai oublié :)
      J'ajoute tout le suite le logo.
      Je compte sur toi pour continuer de me souligne si je parle de classiques sans les référencer. en effet, je ne sais pas encore bien où se fait la limite d'un classique ou non ;)

      Supprimer
  4. Pas sûr d'aimer non plus mais j'aimerais au moins en lire quelques pages pour voir!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il faudrait peut-être que tu le feuillette alors. Des les premières pages, l'ambiance est presque posée

      Supprimer