vendredi 10 septembre 2010

"Comment j'ai raté mes vacances" de Geoff Nicholson

Editions du masque noir, 1960
252 pages

Pourquoi avoir lu ce livre?


C'est la fin de l'été (enfin ... je lisais ce livre et c'était la canicule à Montréal ...) et mes vacances mes semblent déjà pas mal loin alors j'avais envie de lire ce livre que Pickwick m'a offert pour le Swap Happy Face et continuer dans ma lancée de découverte de ses livres-cadeaux.

Pour ceux qui, contrairement à moi, aiment lire les quatrième de couverture :
"Ne vous inquiétez pas, messieurs les policiers, je peux tout expliquer... " Votre vie peut basculer très vite, même en vacances ! Motivé par une crise existentielle, Eric a décidé de goûter aux délices du camping-caravaning en famille. Malgré une tenace bonne volonté et un goût modéré pour l'imprévu, les événements déroutants et effrayants s'enchaînent. Sa femme est prise de pulsions sexuelles irrépressibles, sa fille traverse une crise de mysticisme et son fils retourne à l'état de nature. Viennent s'ajouter à cette tribu déjantée des vacanciers loufoques, un policier cinglé et des corps sans tête. Dans cette comédie grinçante, les scènes cocasses, voire hilarantes, côtoient des situations plus tragiques.. L'élixir satirique subtilement dosé ajoute au burlesque que Geoff Nicholson manie avec talent.

Ce que j'en ai pensé :
So British ! Vous voyez à quoi ressemble un "beauf" à la sauce française? Là, nous avons affaire à un "beauf" typiquement anglais. Ça se ressemble mais c'est différent.
Un homme de 45 ans, comptable de profession, en crise existentielle. Il décide de passer des "vacances exceptionnelles" dans un camping avec sa femme nymphomane, son fils violent qui veut retourner vivre dans la nature et sa fille adepte de mysticisme qui ne jure que par Dieu. Ce qui devait être un beau moment en famille s'avèrera être une série de déconvenues et le début d'un véritable cauchemar.
C'est très cynique, loufoque, déjanté et limite noir.
Ma lecture a été en dent de scies. J'ai globalement bien aimé mais il y a des scènes qui m'ont un peu moins intéressées ou qui étaient tellement décalées que je décrochais parfois; mais très vite je me reprenais au jeu et savourais les histoires farfelues de ce père de famille.
La narration sous forme de journal intime est savoureuse et le final est punché.
En terme d'histoire loufoque et de série d'aventures catastrophiques et très peu crédibles, ça m'a légèrement fait penser à "Le lézard lubrique de Melancholy Grove".

Verdict :
Un avis mitigé sur une histoire complètement loufoque avec des personnages plus spéciaux les uns que les autres. De vrais moments de franche rigolade devant le cynisme et les aventures absurdes du personnage principal mais certains moments moins intéressants voire trop déjantés...

Merci Pickwick pour cette découverte et pour cette autre histoire loufoque. On peut dire que j'ai eu ma dose d'histoires déjantées avec tes livres pour le swap Happy Face : Cool !!!

Note : 7/10

9 commentaires:

  1. Malgré tes réserves tu me donnes envie de lire ce livre qui a l'air vraiment de sortir de l'ordinaire.

    RépondreSupprimer
  2. Humour British... je suis intéressée !

    RépondreSupprimer
  3. Il a l'air pas mal mais les avis sont toujours un peu mitigés. Pas une priorité.

    RépondreSupprimer
  4. Je pense comme Emilie: malgré tes réserves, tu réussis à nous donner quand même très envie de lire ce livre. Les ingrédients en ont l'air si atypiques!! Ça semble très intéressant!

    RépondreSupprimer
  5. Ta référence au Lézard de Melancholy Cove aurait tendance à me tenter mais ton avis mitigé me fait quand même un peu hésiter ... il faut que je vois si la biblio l'a !

    RépondreSupprimer
  6. J'ai déjà vu ce livre en librairie... je n'ai pas trop envie de le lire dans l'immédiat mais je n'exclus pas de le lire un jour où j'aurai envie d'une lecture légère. J'aime beaucoup cet éditeur.

    RépondreSupprimer
  7. @Emilie : Oui, c'est assez spécial. Je trouve que "ça fait très anglais" même su je n'aime pas les "catégorisations"!

    @Clara : ça pourrait te plaire si tu aimes bien l'humour anglais et le ton sarcastique

    @Manu : Je ne pense pas que ce soit une priorité, en effet. Je suis contente de l'avoir lu mais ce n'est pas comme s'il fallait absolument le lire

    @PG : ça pour être atypique, ça l'est. Très décalé !

    @Joelle : Oui, je te conseille de le lire si tu tombes dessus. Si tu as aimé le ton et l'histoire loufoque de Melancholy Cove, il se pourrait que tu aimes bien celui-ci

    @Lou : Oui, tout à fait à propos pour des fins de vacances justement ... peut-être à la fin d'un été :)

    RépondreSupprimer
  8. ahaha ! Pas besoin de ce livre... je râte presque toujours mes vacances toute seule comme une grande. Normal, je suis agent de voyages.... et comme les cordonniers...
    Tiens, scoop sur mon blog aujourd'hui, je publie une interview exclusive d'Amélie Nothomb !!!

    RépondreSupprimer
  9. @Géraldine : je te souhaite de ne jamais autant rater tes vacances que le protagoniste de cette histoire ... Ceci étant dit, tu pourrais peut-être bien toi aussi écrire un livre, hein?
    Je suis un peu en retard dans mes visites de blogs mais je passerai voir cette interview très prochainement (en théorie vendredi car j'ai pris une journée de congé .. peut-être arriverai-je à rattraper mon retard :) )

    RépondreSupprimer